a
Lorem ipsum dolor sit amet, consecte adipi. Suspendisse ultrices hendrerit a vitae vel a sodales. Ac lectus vel risus suscipit sit amet hendrerit a venenatis.
12, Some Streeet, 12550 New York, USA
(+44) 871.075.0336
silverscreen@edge-themes.com
Links
Follow Us
 

JURY OFFICIEL

LE JURY OFFICIEL de la 21ème édition 2018

Pour cette 21ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 15 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

BALUFU BAKUPA-KANYINDA

Président du Jury – République Démocratique du Congo (RDC)

Est l’auteur de nombreux films, notamment d’un documentaire sur Thomas Sankara. Il a fait des Études de Sociologie, d’Histoire (contemporaine & de l’Art) et de Philosophie à Bruxelles et s’est formé au cinéma en France, en Angleterre et aux États-Unis.

Écrivain, poète, scénariste, réalisateur et producteur, Balufu Bakupa-Kanyinda a signé des textes et analyses sur le “cinéma africain” et a également écrit plusieurs articles sur la façon dont les Noirs sont perçus à travers le cinéma et la télévision en Occident.

Il est aussi enseignant de cinéma dans plusieurs endroits du monde, et en Afrique particulièrement. En 2006-2007, il a été invité par l’Université de New York pour enseigner le cinéma.

Ses films bénéficient d’une renommée internationale : « Le Damier », « Papa National Oye ! », « Article 15Bis », « Afro@digital » et « Juju Factory » ont tous remporté des prix prestigieux dans les grands festivals.

Balufu Bakupa-Kanyinda est honoré plusieurs fois : Plusieurs Prix prestigieux du cinéma à travers le monde, Médaille de bronze de l’Ordre de Mérite des Arts et Lettres, République Démocratique du Congo et Chevalier de l’Ordre de Mérite des Arts, Lettres et Communication, Burkina Faso. Il a fait partie des plusieurs jurys de festivals de film dont Journées Cinématographiques de Carthage, Tunisie ( 2018), International Film Festival of Innsbruck, Autriche ( 2014), Kerala International Film Festival, India (2010), Festival International du Film de Marrakech, Maroc (2002).

ZÉZÉ GAMBOA

Membre du Jury - Angola

Woyé Apolline TRAORÉ

Membre du Jury - Burkina Faso

Licinio AZEVEDO

Membre du Jury - Mozambique

Oumar Sall

Membre du Jury - Sénégal

Yasmine Belmahi

Membre du Jury - Maroc

LE JURY OFFICIEL de la 19ème édition 2016

Pour cette 19ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 15 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

EDGAR MORIN

Président du Jury – France

Edgar Nahoum dit Edgar Morin est un Sociologue, Médiologue, Philosophe et Réalisateur français. Il est né le 8 juillet à Paris.

Penseur de la complexité, il définit sa façon de penser comme « co-constructiviste » en précisant : « c’est-à-dire que je parle de la collaboration du monde extérieur et de notre esprit pour construire la réalité ».

En 1936, pendant la guerre d’Espagne, son premier acte politique est d’intégrer une organisation libertaire, « Solidarité internationale antifasciste », pour préparer des colis à destination de l’Espagne républicaine. En 1938, il rejoint les rangs du Parti frontiste, petite formation de la gauche pacifiste et antifasciste. Il obtient une licence en histoire et géographie et une licence en droit (1942), et entre alors dans la Résistance communiste, en 1942, au sein des « forces unies de la jeunesse patriotique ». Il intègre ensuite le mouvement de Michel Cailliau, le MRPGD (Mouvement de résistance des prisonniers de guerre et déportés). En 1943, il est commandant dans les Forces françaises combattantes et est homologué comme lieutenant. Son mouvement fusionne avec celui de François Mitterrand.

À la Libération, il écrit « L’An zéro » de l’Allemagne où il dresse un état des lieux de l’Allemagne, insistant sur l’état mental du peuple vaincu, en état de « somnambulisme », en proie à la faim et aux rumeurs.

Il s’intéresse très vite aux pratiques culturelles, qui sont encore émergentes et mal considérées par les intellectuels : « L’Esprit du temps » (1960), « La Rumeur d’Orléans » (1969). Il cofonde la revue « Arguments » en 1956. Il dirige le CECMAS (Centre d’études des communications de masse) de 1973 à 1989, qui publie des recherches sur la télévision, la chanson dans la revue Communications.

Durant les années 1960, il part près de deux ans en Amérique latine où il enseigne à la Faculté latino-américaine des Sciences sociales de Santiago du Chili. En 1969, il est invité à l’Institut Salk de San Diego. Il y retrouve Jacques Monod, l’auteur du « Hasard et la Nécessité » et conçoit les fondements de la pensée complexe et de ce qui deviendra sa Méthode.

Directeur de recherche émérite au CNRS depuis 1993, Edgar Morin est Docteur honoris causa de plusieurs universités à travers le monde. Son travail exerce une forte influence sur la réflexion contemporaine, notamment dans le monde méditerranéen et en Amérique latine, et jusqu’en Chine, Corée, Japon. Il a créé et préside l’Association pour la pensée complexe (APC).

Morin a écrit plusieurs ouvrages revenant sur son passé, dont « Autocritique » en 1959, « Vidal et les siens » en 1989, « Itinérance » en 2006 et « Mon chemin » en 2008.

AÏCHA AKALAY

Membre du Jury - Maroc

HOUDA EL AMRI

Membre du Jury - Tunisie

MAIMOUNA N’DIAYE

Membre du Jury - Brukina Faso

MAMA KEÏTA

Membre du Jury - Guinée

ROSANNA SEREGNI

Membre du Jury - Italie

YASSINE FENNANE

Membre du Jury - Maroc

LE JURY OFFICIEL de la 18ème édition 2015

Pour cette 18ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 15 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

JACQUES DORFMANN

Président du Jury – France

Jacques Dorfmann est un Producteur, Réalisateur et Scénariste français. Il est né le 2 décembre 1945 à Toulouse. Il est le fils du Producteur Robert Dorfmann.

En 1968 il produit « Le Voleur de Crimes », de Nadine Trintignant. En 1969, « L’Armée des Ombres » de Jean-Pierre Melville d’après le roman de Joseph Kessel. En 1970, en collaboration avec son père, « Le Cercle rouge » de Jean-Pierre Melville. En 1971, il commence une collaboration avec Jean-Pierre Mocky, « L’Albatros », musique de Léo Ferré, co-produit avec son frère, Frédéric Dorfmann, en 1978 : « Le Témoin », en 1982 : « Y a-t-il un Français dans la salle ? » D’après le roman de Frédéric Dard. En 1971, « Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » de Jean Yanne. En 1972, il coproduit « Nous ne vieillirons pas ensemble », de Maurice Pialat. En 1975, « Sept morts sur ordonnance » de Jacques Rouffio d’après le livre de Georges Conchon. En 1981, il connaît un succès mondial avec « La Guerre du feu », réalisé par Jean-Jacques Annaud.

En 1987, il réalise « Le Palanquin des larmes » adapté du livre de Chow Ching Lie avec Tu Huai Qing et Jiang Wen, coproduction Franco-Chinoise. En 1992, il réalise dans le grand nord canadien, « Agaguk » avec Toshiro Mifune et Donald Sutherland. En 2001, « Vercingétorix : La Légende du druide roi », avec Christophe Lambert, Max von Sydow et Klaus Maria Brandauer.

AHMED ASSID

Membre du Jury - Maroc

ALI ABOU CHADI

Membre du Jury - Égypte

Issa Serge Cœlo

Membre du Jury - Tchad

RAMADAN SULEMAN

Membre du Jury - Afrique du Sud

SALLY SHAFT

Membre du Jury - États-Unis

SELMA BARGACH

Membre du Jury - Maroc

LE JURY OFFICIEL de la 17ème édition 2014

Pour cette 17ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 14 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

TIMITÉ BASSORI

Président du Jury – Côte D’Ivoire

Timité Bassori est un Réalisateur, Scénariste et écrivain ivoirien. Il est né le 30 décembre 1933 à Aboisso, en Côte d’Ivoire. Il est considéré comme le père du cinéma ivoirien. Après ses études de cinéma à l’IDHEC (Paris) et son premier court métrage « Sur la dune de la solitude » (1964), un film fantastique, Timité Bassori réalise son premier et unique long métrage « La femme au couteau » (1969), un drame dans lequel il joue le rôle d’un jeune ivoirien revenu d’Europe et qui vit un traumatisme. Ce thriller psychologique est le tout premier long métrage de fiction de la Côte d’Ivoire.

Timité Bassori a reçu un prix pour l’ensemble de sa carrière au Festival du Cinéma africain de Khouribga (FFCAK) en 2009.

Il a exercé plusieurs responsabilités dont celle de Directeur de la Société Ivoirienne de Cinéma et a publié de nombreux livres dont le recueil de nouvelles « Les Bannis du village » en 1974 (Nouvelles Editions Africaines NEA, Abidjan/ Dakar).

BASSEK EMILE

Membre du Jury - Cameroun

CAROLINE LOCARDI

Membre du Jury - France

HUGUES DIAZ

Membre du Jury - Sénégal

OMAR SALIM

Membre du Jury - Maroc

RACHIDA SAÂDI

Membre du Jury - Maroc

SANDRA ADJAHO

Membre du Jury - Bénin

LE JURY OFFICIEL de la 16ème édition 2013

Pour cette 16ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 17 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

ROGER GNOAN M’BALA

Président du Jury – Côte D’Ivoire

Roger Gnoan M’Bala est un Réalisateur ivoirien, né en 1941 à Grand Bassam (Côte d’Ivoire).

Il fait ses études au Conservatoire indépendant du cinéma français, puis en Suède. De 1968 à 1978, il travaille comme assistant réalisateur, puis réalisateur à la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne où il signe plusieurs émissions de variété ou sportives.

En 1972, son court métrage « Amanié » remporte le Tanit d’argent aux Journées Cinématographiques de Carthage. En 1984, il réalise son premier long métrage « Ablakon ». Mais c’est surtout « Au nom du Christ » (1993) qui assoit sa renommée. Le film remporte le prix jeunes au festival de Locarno (Suisse) et le Grand Prix « Yennenga » au Fespaco (Burkina Faso).

ARDIOUMA SOMA

Membre du Jury - Burkina Faso

GêRARD ESSOMBA

Membre du Jury - Cameroun

LEILA OUAZ

Membre du Jury - Tunisie

NOUFISSA SBAÏ

Membre du Jury - Maroc

OSANGE SILOU KIEFFER

Membre du Jury - France

SIDIKI BAKABA

Membre du Jury - Côte D'Ivoire

LE JURY OFFICIEL de la 15ème édition 2012

Pour cette 15ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 17 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

MOHAMED DAHANE

Président du Jury – Maroc

Mohamed Dahane est un Professeur de Sciences Sociales et Critique de cinéma marocain. Il est né en 1951 à El Hoceima. Il commence par faire ses études secondaires à Meknès jusqu’au baccalauréat, puis des études supérieures à la Faculté des lettres de Rabat. Il avait rejoint les ciné-clubs dès sa prime jeunesse dans la capitale ismaïlienne. C’est là qu’il a aiguisé ses armes en tant que critique avant de rejoindre le ciné-club de Rabat au début des années 70.

Critique distingué Il est présent aux grands rendez-vous de la cinéphilie et de la critique qu’a connus le Maroc depuis les années 70, lors des rencontres organisées par la Fédération Nationale des Ciné-Clubs (F.N.C.C.M) ou les festivals du cinéma. Il fut le premier Critique de cinéma sollicité membre du jury du deuxième Festival National du Film en 1984 et c’est en tant que président du jury du Festival du Cinéma Africain de Khouribga qu’il a siégé en 2012. En l’espace de trois décennies, Dahane est devenu l’incontournable critique dont on reconnaît la compétence mieux que quiconque dans ce domaine. Doté d’une très large culture cinématographique, qu’il a forgée tout seul en côtoyant les œuvres et leurs auteurs, il a fini par avoir une notoriété peu commune.

Mohamed Dahane a beaucoup écrit et sa thèse sur le cinéma national a été reproduite par la célèbre revue dirigée par Guy Hunebelle : « CinémAction », dans le fameux numéro consacré au « Cinémas du Maghreb ». On va retrouver cette même thèse dans « L’encyclopédie du Maroc » à laquelle Mohamed Dahane a efficacement contribué. Plus tard, il va élargir son champ d’action en animant une émission radiophonique sur le cinéma diffusée sur les ondes de la RTM. A partir de là, il fait son chemin vers le petit écran puisqu’on va le retrouver animateur de l’émission « Le Grand Écran » qui a duré plusieurs années et qui a accueilli nombres de personnalités cinématographiques nationales et internationales. Parallèlement, il s’érigeait en militant du cinéma en intégrant le septième art à la faculté où il enseignait en tant que Professeur Universitaire. C’est à lui qu’on doit la rencontre « Cinéma et Société » avec tout l’impact qu’on lui connaît et sur laquelle Mohamed Dahane, fidèle à ses habitudes, vétéran de la critique de cinéma au Maroc, a beaucoup écrit.

En plus de ses activités dans le domaine de la critique de cinéma, Mohamed Dahan est Professeur des Sciences Sociales à l’Université Mohammed V de Rabat

CATHERINE JEAN-JOSEPH SENTUC

Membre du Jury - France

DOROTHêE DOGNON

Membre du Jury - Bénin

HANANE EL FADILI

Membre du Jury - Maroc

LAHCEN ZINOUN

Membre du Jury - Maroc

PAUL MOUKETA

Membre du Jury - Gabon

SANÂA ALAOUI

Membre du Jury - Maroc

LE JURY OFFICIEL de la 14ème édition 2011

Pour cette 14ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 13 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

MUSTAPHA AL MASNAOUI

Président du Jury – Maroc

Mustapha Al Masnaoui est un Écrivain et Critique cinématographique marocain. Il est né en 1953 à Casablanca (Maroc).

Il fait ses études à la Faculté des Lettres et des sciences humaines de Rabat. En 1974, Il fut emprisonné pendant deux ans pour ses convictions politiques. En 1977, il obtient une licence puis un diplôme d’études approfondies en philosophie. Il enseigne à la Faculté des Lettres et des sciences humaines de Casablanca. Il écrit des nouvelles et il est l’auteur de plusieurs traductions du français et de l’espagnol.

Mustapha Al Masnaoui est également critique de cinéma grâce à plusieurs articles publiés dans les journaux et revues spécialisées. En 2001, il publie à la maison d’édition Azzaman un livre intitulé « Essais sur le cinéma marocain ».

NAJAT EL WAFY

Membre du Jury - Maroc

MOHAMED MOFTAKIR

Membre du Jury - Maroc

MARIANNE KHOURY

Membre du Jury - Égypte

MANSOUR SORA WADE

Membre du Jury - Sénégal

DIDIER BOUJARD

Membre du Jury - France

BALUFU BAKUPA-KANYINDA

Membre du Jury - République Démocratique du Congo (RDC)

LE JURY OFFICIEL de la 13ème édition 2010

Pour cette 13ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 12 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

TOURIA JABRANE

Présidente du Jury – Maroc

Comédienne et Metteur en scène, mais aussi Actrice et Écrivaine marocaine. Elle est née le 16 octobre 1952 à Casablanca où elle a effectué ses études primaires. Elle est diplômée du Conservatoire National du Ministère d’État Chargé des Affaires Culturelles et de l’Enseignement Originel.

En 1972, elle monte sur les planches au sein de la troupe « Maâmora », en compagnie de Tayeb Saddiki. En dehors du théâtre, elle travaille également comme comédienne pour la télévision marocaine et pour le cinéma. Elle interprète son premier rôle au cinéma en 1978, sous la direction de Mustapha Akkad, dans le film « Omar Al Mokhtar ». Elle intervient dans bien d’autres films, notamment « Bamou » de Driss Mrini en 1982, « Noura » de Driss Kettani en 1983, ou encore « Zeft » unique film de long métrage de Tayeb Saddiki en 1984.

En 1987, elle anime avec son mari, Abdelouahed Ouzri, la troupe « Masrah Alyaoum » (Théâtre d’Aujourd’hui). Elle est également membre fondatrice d’organisations humanitaires et de droit de l’homme.

Nommée ministre en 2007, elle réforme le fonds de soutien au théâtre, tente d’encourager la lecture et instaure une Fête de la Musique, mais avec un agrément des artistes par les autorités locales.

Elle a été décorée par feu Sa Majesté le Roi Hassan II du Wissam du mérite national. Elle est également Chevalier de l’Ordre des Arts et Lettres de la République française. Elle a aussi reçu le prix Vermeil de l’académie des « Arts-Sciences-Lettres » à Paris.

MICHEL OUEDRAOGO

Membre du Jury - Burkina Faso

KUSSAI SALEH ALDARWICH

Membre du Jury - Syrie

KHADIJA ALAMI

Membre du Jury - Maroc

BEN DIOGAYE BÈYE

Membre du Jury - Sénégal

ASMAA KHAMLICHI

Membre du Jury - Maroc

AMADOU TIDIANE NIAGANE

Membre du Jury - Sénégal

LE JURY OFFICIEL de la 12ème édition 2009

Pour cette 12ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 11 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

ABDERRAHMANE SISSAKO

Président du Jury – Mauritanie

Abderrahmane Sissako (également crédité sous le nom de Dramane Sissako) est un Cinéaste et Producteur mauritanien, né le 13 octobre 1961 à Kiffa.

Le thème principal de son œuvre est l’exil, le déplacement. Il peint l’Afrique avec des touches autobiographiques. En 2015, il devient le premier cinéaste africain à obtenir le César du Meilleur Réalisateur pour « Timbuktu ».

En 1987, elle anime avec son mari, Abdelouahed Ouzri, la troupe « Masrah Alyaoum » (Théâtre d’Aujourd’hui). Elle est également membre fondatrice d’organisations humanitaires et de droit de l’homme.

Il fait partie, avec Ousmane Sembène, Djibril Diop Mambety, Souleymane Cissé, Idrissa Ouedraogo et Alain Gomis, des rares cinéastes d’Afrique subsaharienne à avoir obtenu une notoriété internationale.

Peu de temps après sa naissance, sa famille émigre au Mali, où il suit une partie de ses études primaires et secondaires. Après un court retour en 1980 en Mauritanie, il part en Union Soviétique, à Moscou, où il étudie le cinéma au VGIK (Institut Fédéral d’État du Cinéma) de 1983 à 1989.

Au début des années 1990, Abderrahmane Sissako s’installe en France. En 1994, il obtient, lors du 4ème Festival du Cinéma Africain de Milan, le Prix du meilleur court métrage pour son film « Octobre ». En 1999, lors de la 9ème édition de ce même festival, il reçoit le Prix du meilleur long métrage pour « La Vie sur terre », tourné l’année précédente.

Il est également Conseiller Culturel pour le Chef d’État mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz.

Abderrahmane Sissako est aussi Président de la CinéFabrique, une école de cinéma et de multimédia créée par Claude Mouriéras et basée à Lyon.

Elle a été décorée par feu Sa Majesté le Roi Hassan II du Wissam du mérite national. Elle est également Chevalier de l’Ordre des Arts et Lettres de la République française. Elle a aussi reçu le prix Vermeil de l’académie des « Arts-Sciences-Lettres » à Paris.

YASSINE ADNANE

Membre du Jury - Maroc

NADIA EL FANI

Membre du Jury - Tunisie

MANU REWAL

Membre du Jury - France

LYDIE DIAKHATÉ

Membre du Jury - Sénégal

LOCATA SALVATORE

Membre du Jury - Italie

LATEFA AHRRARE

Membre du Jury - Maroc

LE JURY OFFICIEL de la 11ème édition 2008

Pour cette 11ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 15 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

IDRISSA OUÉDRAOGO

Président du Jury – Burkina Faso

Idrissa Ouédraogo est un Réalisateur burkinabè, né le 21 janvier 1954 à Banfora (Haute-Volta, actuel Burkina Faso).

Il a grandi dans un village proche de la ville de Ouahigouya. Il tournera ses films (aux décors africains) dans cette région.

Il entreprend des études d’anglais à l’université de Ouagadougou puis, en 1977, s’inscrit à l’Institut africain d’études cinématographiques (Inafec). En 1981, il sort major de sa promotion. Pour produire son film de fin d’étude, il crée la société de production « Les Films de l’Avenir ». Il s’agit d’un court-métrage de fiction intitulé « Poko » qui obtient le prix du meilleur court-métrage au FESPACO. La même année, il devient fonctionnaire à la Direction de la Production Cinématographique du Burkina Faso où il réalise plusieurs courts-métrages documentaires.

Il part ensuite suivre un stage au VGIK (Institut Fédéral d’État du Cinéma) de Moscou et séjourne à Kiev quelque temps. Puis, il va en France suivre les cours de l’Institut des hautes études cinématographiques (Idhec-Femis) et à la Sorbonne, Paris I. Il obtient un DEA de cinéma en 1985.

En 1986, il réalise son premier long métrage « Yam daabo » (le choix). En 1988 sort « Yaaba », le film obtient le Prix de la Critique au Festival de Cannes en 1989 et le Prix du public au FESPACO la même année.

En 1990, il réalise « Tilaï », transposition d’une tragédie grecque dans l’Afrique contemporaine et gagne le Grand Prix du Jury à Cannes en 1990, le Prix du meilleur long métrage au 1er Festival du Cinéma Africain de Milan en 1991 ainsi que L’Étalon de Yennenga (Grand prix du FESPACO) la même année. À la même période, il crée sa société de production, « Les Films de la Plaine » à partir des « Films de l’Avenir ».

Il continue de réaliser des longs métrages mais également des courts métrages et des séries de télévision.

En 1991, il met en scène « La Tragédie du roi Christophe » d’Aimé Césaire à la Comédie-Française. Son film « Le Cri du cœur », tourné en 1994, obtient l’année suivante le Prix du public lors du 5ème Festival du Cinéma Africain de Milan. Lors de la 8ème édition de ce festival, en 1998, il reçoit le Prix du meilleur long métrage pour « Kini et Adams » (1997).

En 2001, il produit et réalise la série à succès « Kadi Jolie ». En 2002, Idrissa Ouédraogo a participé au film de réflexion collective « 11’09″01 – September 11 » sur les attentats terroristes de New York en septembre 2001. En 2003, il est Président du grand jury du FESPACO, il y présente son film « La Colère des Dieux ». En 2003, en collaboration avec Issa Traoré de Brahima, la série « Trois hommes, un village » obtient le Prix spécial du Jury série ou sitcom au FESPACO en 2005.

Il est commandeur de l’ordre national du Burkina Faso et Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres français.

YASMINE CHAMI-KETTANI

Membre du Jury - Maroc

NADIA CHERABI

Membre du Jury - Algérie

KAHENA ATTIA

Membre du Jury - Tunisie

HASSAN N’RAIS

Membre du Jury - Maroc

AHMADOU DIALLO

Membre du Jury - Sénégal

ADELKRIM MOHAMMED DERKAOUI

Membre du Jury - Maroc

LE JURY OFFICIEL de la 10ème édition 2006

Pour cette 10ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 14 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

CHEIK DOUKOURÉ

Président du Jury – Guinée

Cheik Doukouré est un Comédien, Acteur, Réalisateur et Scénariste guinéen. Il est né en 1943 à Kankan (Guinée).

Il arrive en France en 1964 où Il s’inscrit à la Sorbonne, en lettres modernes et parallèlement au Cours Simon puis au Conservatoire de la rue Blanche. Il entame une carrière de comédien et tourne avec des réalisateurs comme Audiard, Mocky, Girod. Au théâtre, il joue dans des pièces mises en scène par Chéreau, Hossein, Mondy…

En 1977, il écrit le scénario de « Bako, l’autre rive » et en 1985 co-écrit « Black Mic-Mac ». En 1991, il entame une carrière de réalisateur avec « Blanc d’Ebène », puis réalise « Le ballon d’or » (1993) qui, avec 450 000 entrées en France, est l’un des plus grands succès des cinémas africains. Il joue dans plusieurs films dont « Salut Cousin » de Merzak Allouache en 1996 ; « Lumumba » de Raoul Peck. En 2001 il réalise « Paris selon Moussa ». Cheik Doukouré obtient en 2003, le Prix d’interprétation masculine lors de la 18ème édition du Fespaco (Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou), pour son rôle dans « Paris selon Moussa ».

ROKHAYA NIANG

Membre du Jury - Sénégal

Ousseynou DIOP

Membre du Jury - Sénégal

OLIVIER BARLET

Membre du Jury - France

NARJISS NEJJAR

Membre du Jury - Maroc

ISSA SERGE COELO

Membre du Jury - TCHAD

Claude HAFFNER

Membre du Jury - République Démocratique du Congo (RDC)

LE JURY OFFICIEL de la 9ème édition 2004

Pour cette 9ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 15 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

SYNDIÉLY WADE

Présidente du Jury – Sénégal

Née en 1972 à Dakar, elle fait des études primaires et secondaires à Saldia puis aux Maristes. Elle s’envole plus tard vers sa deuxième patrie, la France pour y suivre une formation en ingénierie financière. Le diplôme en poche, elle effectue un stage dans le cabinet d’audit AGF à Genève. Elle y restera 5 ans avant de rentrer à Dakar.

Elle est nommée Conseillère Spéciale du Chef de l’Etat sénégalais Abdoulaye Wade, notamment en matière de culture. Elle occupe aussi la fonction de Déléguée Générale adjointe à l’organisation du Festival Mondial des Arts Nègres (FESMAN) de Dakar.

RASMANÉ OUÉDRAOGO

Membre du Jury - Burkina Faso

MAATI KABBAL

Membre du Jury - Maroc

OLIVIER BARLET

Membre du Jury - France

GABRIEL MAGMA KONATÉ

Membre du Jury - Mali

CLAUDINE DRAME

Membre du Jury - Fance

BABA DIOP

Membre du Jury - Sénégal

LE JURY OFFICIEL de la 8ème édition 2002

Pour cette 8ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 17 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

MOHAMED BERRADA

Président du Jury – Maroc

Mohamed Berrada est un Romancier, Critique littéraire et Traducteur marocain arabophone. Il est considéré comme le chef de file du roman moderne marocain. Il est né à Marrakech en 1938.

De 1976 à 1983 il est président de l’Union des écrivains marocains. Il enseigne la littérature arabe à la faculté des lettres de l’université Mohammed-V de Rabat. Il est membre du Conseil scientifique du magazine Prologue, Revue maghrébine du livre.

Mohamed Berrada a appartenu au courant « Attajrib », un courant littéraire qui expérimente de nouvelles techniques d’écriture (« Attajrib » signifie au Maroc « expérimentation »). Le texte néglige l’intrigue romanesque et s’écrit par tableaux, scènes, réflexions, portraits… Dans le domaine de la langue, on note un important recours aux dialectes, tel le Fassi (dialecte de Fez), ainsi qu’aux jeux de mots et allusions.

On compte parmi ses écrits les publications suivantes :

  • Le théâtre au Maroc : Tradition, expérimentation et perspectives, (Presses universitaires du Septentrion, 1998) ;
  • Lumière fuyante ( Actes Sud, 1998) ;
  • Le jeu de l’oubli : le récit d’un intellectuel sur sa vie, de l’enfance à l’âge adulte dans le Maroc du milieu du XXème siècle (Actes Sud, 1993) ;
  • Comme un été qui ne reviendra pas : Souvenirs d’étudiant pendant l’été 1956 au Caire (Actes Sud, 2001) ;
  • Vies voisines – Traduction de l’arabe de Mathilde Chèvre avec Mohamed Khounche, Arles (Sindbad/Actes Sud, 2013) ;
  • Loin du vacarme (Editions le Fennec, Casablanca, 2014) – Traduction française de Mathilde Chèvre avec Mohamed Khounche (Actes sud, 2019).

ABDOULAYE ASCOFARÉ

Membre du Jury - Mali

AMAR LASKRI

Membre du Jury - Algérie

GÉRARD LE CHÊNE

Membre du Jury - Canada

HACHEM NEHHASS

Membre du Jury - Égypte

JACQUES BEHANZIN

Membre du Jury - Bénin

LAYLA CHAOUI

Membre du Jury - Maroc

LE JURY OFFICIEL de la 7ème édition 2000

Pour cette 7ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 13 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

MUSTAPHA DERKAOUI

Président du Jury – Maroc

Mustapha Derkaoui est un Réalisateur marocain, né en 1944 à Oujda au Maroc. Il est le frère du Réalisateur et Chef opérateur Abdelkrim Derkaoui et le père du Chef opérateur Kamal Derkaoui. Il est  diplômé du VIGK (Institut National de la Cinématographie à Moscou.

Considéré comme l’un des réalisateurs marocains les plus importants, son cinéma s’inscrit dans la modernité avec ce questionnement permanent de de la nature même du langage cinématographique, nourri de références au théâtre, à la littérature, à la philosophie et à la musique.

En 1962, il obtient un baccalauréat en philosophie tout en suivant des cours au conservatoire d’art dramatique à Casablanca.

Après une année d’étude à l’IDHEC et la réalisation de son premier court métrage en 1964 à Casablanca « Les quatre murs », il part en Pologne en 1965 avec son frère Abdelkrim Derkaoui et intègre l’école de cinéma de Łódź, où il demeure jusqu’à l’obtention de son diplôme dans la section « Réalisation » en 1972. Au sein de cette école, il réalise quatre courts métrages.

En 1974, il fonde avec son frère la société de production Basma Production, qui est à l’origine de la production de nombreux courts et longs métrages. Au début de la même année, il entame le tournage de son premier long métrage « De quelques événements sans signification ». A sa sortie, le film a été interdit de projection au Maroc et à l’étranger. Il a été vu une fois en public au premier festival de Paris présidé par Henry Chapier en 1975 et clandestinement au Festival de Khouribga devant l’équipe des Cahiers du Cinéma en 1977. Malgré la levée de l’interdiction 23 ans après, le film n’a toujours pas été diffusé en salle ou à la télévision.

Mostafa Derkaoui participe au film collectif « Les Cendres du clos » (Ramâd al-zariba) en 1979 et contribue, par la réalisation d’un épisode, au film collectif arabe « La Guerre du Golfe…et après ? » (Harbu al-khalîj wa ba’du ?) en 1992. Il devient l’un des réalisateurs les plus prolifiques du cinéma marocain des années 80 et 90.

ALIMATA SALAMBÉRÉ

Membre du Jury - Burkina Faso

ANDRÉE DAVANTURE

Membre du Jury - France

MADKOUR TABET

Membre du Jury - Égypte

MONCIF DHOUIB

Membre du Jury - Tunisie

MOHAMED CHOUIKH

Membre du Jury - Algérie

YVES BADARA DIAGNE

Membre du Jury - Sénégal

LE JURY OFFICIEL de la 6ème édition 1994

Pour cette 6ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 17 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

ANNETTE M’BAYE DERNEVILLE

Présidente du Jury – Sénégal

Annette Mbaye d’Erneville est une femme de lettres, Journaliste et femme de radio sénégalaise. Elle est née à Sokone le 23 juin 1926 (Sénégal).

Elle fait l’école primaire et secondaire chez les religieuses de Saint-Joseph de Cluny à Saint-Louis. De 1942 à 1945. Par la suite, elle a fréquenté l’Ecole normale de Rufisque où elle a été influencée par les idées d’avant-garde de Madame Le Goff, la directrice de l’établissement. Annette Mbaye d’Erneville a poursuivi ses études à Paris où elle a obtenu un diplôme de journaliste de radio. En 1957, elle est rentrée au Sénégal et a lancé avec des amies un nouveau journal intitulé « Femmes ».

L’essentiel de son œuvre relève de la poésie et de la littérature enfantine.

Elle est à l’origine du Musée de la Femme Henriette Bathily de Gorée.

Ses œuvres majeures ont été éditées dans l’ordre suivant :

  • « Poèmes africains ». Dakar : Centre National d’Art Français (1965) ;
  • « Kaddu ». Dakar : A. Diop (1965) et Dakar : NEA (1966) (réédition des « Poèmes africains ») ;
  • « Chansons pour Laïty ». Dakar : Les Nouvelles Editions Africaines (1976) ;
  • « Le Noël du vieux chasseur ». Dakar : Les Nouvelles Editions Africaines (1983) ;
  • « La Bague de cuivre et d’argent ». Dakar : Les Nouvelles Editions Africaines (1983) (Nouvelle primée au Concours Jeune Afrique en 1961) ;
  • « Motte de terre et motte de beurre ». Dakar : NEAS, Coll. Mbotté (2003) ;
  • « Picc l’Oiseau et Lëpp-Lëpp le papillon ». Dakar : NEAS, Coll. Mbotté (2003).

AHMED BADJAOUI

Membre du Jury - Tunisie

CHEIKH DOUKOURÉ

Membre du Jury - Guinée

DORRA BOUCHOUCHA

Membre du Jury - Tunisie

FARIDA BELYAZID

Membre du Jury - Maroc

IBRAHIM MOUMANE

Membre du Jury - Liban

LAURENCE GAVRON

Membre du Jury - France

MAGDA WACEF

Membre du Jury - Égypte

SALAMONE BÉKÉLÉ

Membre du Jury - Éthiopie

LE JURY OFFICIEL de la 5ème édition 1992

Pour cette 5ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 14 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

BORHANE ALOUIÉ

Président du Jury – Liban

Borhane Alaouié est un Réalisateur Scénariste libanais. Il est né le 1er avril 1941 au Sud-Liban.

Il suit des études de cinéma à l’INSAS de Bruxelles. Il réalise un court métrage « Affiche contre affiche » puis son premier long métrage « Kafr Kassem » en 1974 : un film choc, admirablement mis en scène sur un véritable crime de masse en octobre 1956. Il relate le massacre de 47 villageois palestiniens du village de Kafr Kassem par les soldats israéliens. Ce fut un épisode d’une politique délibérée d’épuration ethnique, qui devait entraîner l’exil de 800.000 palestiniens. En filigrane de cette fiction, on découvre aussi une analyse politique des conséquences de la nationalisation du canal de Suez par Nasser et de la mobilisation armée qui l’accompagne. Ce film reste aux yeux de beaucoup une œuvre majeure dans la cinématographie libanaise. La première s’est déroulée au Festival du Film de Carthage de 1974 où il a gagné le Prix de meilleur film. Il fut aussi nominé pour le prix d’Or au Festival du Film de Moscou de 1975.

Par la suite, Il réalise un autre film majeur « Beyrouth – La rencontre » (Beyroutou el lika) en 1981. Il fera partie de la sélection officielle du 32ième Festival International du Film de Berlin et de la 38ième édition de la Mostra de Venise. Il continuera de réaliser d’autres films tels que « Il ne suffit pas que Dieu soit avec les pauvres » en 1978 ; « Lettres du temps » en 1984 et « Lettres d’un temps d’exil » en 1989.

LINO MECCICHE

Membre du Jury - Italie

JACQUES POITRAT

Membre du Jury - France

MOLOUD MIMOUN

Membre du Jury - Algérie

ABDELWAHAB DOUKKALI

Membre du Jury - Maroc

DANIEL KAMWA

Membre du Jury - Cameroun

FATIMA LOUKILI

Membre du Jury - Maroc

NEJIB AYAD

Membre du Jury - Tunisie

OLA BALOGUN

Membre du Jury - Nigéria

LE JURY OFFICIEL de la 4ème édition 1990

Pour cette 4ème édition du Festival du Cinéma Africain de Khouribga, 14 Films se disputent le Grand Prix Ousmane SEMBENE. Le Jury officiel est composé des personnalités suivantes

TAWFIK SALEH

Président du Jury – Égypte

Tawfiq Saleh est un Réalisateur égyptien. Il est né le 27 octobre 1926 à Alexandrie. Il a eu son diplôme en littérature anglaise en 1949 et a été formé dans le cinéma à Paris jusqu’en 1951.

Il développe une œuvre de cinéma politique très profonde dans le monde arabe. Que ce soit par son adaptation osée d’une œuvre littéraire capitale ou ses scénarios originaux, ce réalisateur a eu constamment affaire à la censure de son pays.

Les œuvres des Tawfik Saleh sont les seuls dans le cinéma égyptien qui peuvent être considérées comme purement « tiers-mondistes ». Tous ses films traitent de l’injustice sociale, le sous-développement, l’abus politique et la lutte des classes. Son premier film « La Ruelle des Fous » (Darb al-Mahâbil), réalisé en 1955 et co-écrit par Naguib Mahfouz, a été créé dans un quartier populaire. Il représentait une sorte d’allégorie de la cupidité et le matérialisme. Il lui a fallu, par la suite, sept ans pour diriger sa « La Lutte des héros » (Sirâa al-Abtâl) en 1962. Ce film se déroule lors de l’épidémie de choléra de 1930. Sarhan Shukry y joue le rôle d’un médecin de campagne de gauche qui se bat non seulement contre la maladie, mais aussi contre l’ignorance des paysans. Son « Journal d’un Substitut de Campagne » (Yawmiyyât Nâ’ib fil-Ariâf), réalisé en 1968 et tiré du roman de Tawfiq Al-Hakim, compte parmi les meilleures adaptations.

Il a dû faire face à la censure et la bureaucratie égyptienne : « Le Passage de Maître Bulti » (Zuqâq Al-Sayyid Al-Bulti) en 1967 et « Les Révoltés » (Al-Moutamarridoun) en 1968, tous deux, ont dû attendre deux ans avant leur sorti.

Enfin, dans les années 70, Tawfik Saleh a quitté le pays. Son film « Les Dupes » (Al-Makhdu’ûn) en 1973 adapté du roman de Ghassan Kanafani « Les hommes sous le soleil », a été l’un des premiers films arabes à s’éloigner de l’approche mélodramatique pour la question palestinienne et exprimer un scepticisme par rapport à la solidarité panarabe. La dernière œuvre de Saleh « Les longs jours » (Al-Ayyam Al-Tawila) (1980) a été produite par le Théâtre irakien et l’Organisation du film en 1980. Saleh, qui avait déménagé en Irak en 1973 pour enseigner le cinéma, est retourné en Égypte dans les années 80 pour enseigner à l’Institut Supérieur du Film.

AHMED HOCINE

Membre du Jury - Algérie

EZ-EDDINE MADANI

Membre du Jury - Tunisie

IKRAM KABBAJ

Membre du Jury - Maroc

RANEATI FIORANO

Membre du Jury - Italie

SULEMAN RAMADAN

Membre du Jury - Afrique du Sud

SÉLÉCTION OFFICIELLE 2018

LA GUÉRISSEUSE

En périphérie d’une ville minière, un adolescent de 16 ans, Abdou, cherche à sortir de sa condition en apprenant à lire et écrire. Sa mère adoptive Mbarka, qui lui a interdit de s’instruire, est la guérisseuse du quartier que tout le monde craint et respecte. Un jour, sur le conseil de Abdou, Chaayba, trentenaire incontrôlable, cynique et pickpocket, se laisse convaincre de rendre visite à Mbarka pour soigner l’eczéma qui le fait souffrir. Dès lors, le sort liera ces trois personnages.

Mohamed Zineddaine - Réalisation

Je ne suis pas une sorcière

Shula, une fillette de 9 ans, est accusée de sorcellerie et condamnée à vivre attachée par un ruban dans un camp de sorcières, avec un sortilège: si elle coupe son ruban, elle sera maudite, et se transformera en chèvre blanche. Mais la petite Shula préfère-t-elle vivre enchaînée en tant qu'être humain, ou bien libre comme une chèvre ?

Rungano Nyoni - Réalisation

Fatwa

Brahim, un tunisien installé en France, rentre à Tunis pour enterrer son fils mort dans un accident de moto. Il découvre que le jeune Marouane militait au sein d’un groupuscule islamiste. Brahim décide de mener son enquête pour identifier les personnes qui l’ont endoctriné. Il en vient à douter de la version officielle de sa mort.

Mahmoud Ben Mahmoud - Réalisation

INDIGO

Nora, 13 ans, s’effondre lorsqu’elle apprend que sa mère va rejoindre son père en Australie et qu’elle va devoir rester avec sa tante pendant une longue période. Suite à ce choc émotionnel, elle se réfugie dans le monde de la voyance, jusqu’au jour où confrontée à elle-même, elle découvre sa propre vérité.

Selma Bargach - Réalisation

Keteke

Résidant à Puna, BOI et ATSWEI, s'attachent à mettre au monde leur premier bébé dans leur ville natale, Akete. Malheureusement, ils manquent le train, le seul moyen de transport entre la banlieue et la ville. Dans la hâte de se rendre à Akete, ils aggravent leur situation …

Peter Sedufia - Réalisation

Les Moissonneurs

Janno est un adolescent afrikaans (une communauté blanche isolée) frêle et réservé. Un jour, sa mère, fervente chrétienne, ramène chez eux Pieter, un orphelin des rues qu'elle a décidé de sauver. Les deux enfants engagent une lutte pour le pouvoir, l'héritage et l'amour parental.

Etienne Kallos - Réalisation

Nangama

L’histoire de trois générations d’une même famille décimées le même jour, mais la naissance d’un "prodige prédestiné au trône", va assurer la continuité.

Arantess De Bonalii - Réalisation

REBEL PILGRIM

Leyonga, jeune fille de 17 ans, très studieuse, rêve d'aller à l’université un jour. Pour payer la dot de sa quatrième femme, son père veut que sa fille épouse son ami, sauf que Leyonga a d’autres projets…

Paul Samba & Chinepoh Cosson - Réalisation

Supa Modo

Une jeune fille, qui rêve de devenir une super-héroïne, est atteinte d’une maladie grave. Son village se rassemble pour l’aider à réaliser son rêve …

Likarion Wainaina - Réalisation

T- Jonction

Après le décès de son père, Fatima rencontre dans un hôpital voisin, Maria, une patiente au passé complexe et aux blessures mystérieuses. Liées par la douleur, Fatima revient sans cesse entendre « T-jonction », le récit de Maria …

Amil Shivji - Réalisation

La Tempête de sable

Barou, un jeune fonctionnaire voit sa vie tourner au calvaire suite à la mort tragique de son garçon. Il commence alors à communiquer avec le fantôme de son fils que personne d’autre ne voit.

Ibrahima Touré - Réalisation

Le Voyage des oubliés

Nnawo, une femme musulmane quitte le nord du Nigéria pour le Bénin, dans le but de déplacer Yabani, son mari handicapé et Wossila, sa fille de 11 ans, qui vivent quotidiennement dans l'insécurité.

Sènami Kpetehogbe - Réalisation

Les Bienheureux

Alger, quelques années après la guerre civile. Amal et Samir ont décidé de fêter leur 20ème anniversaire de mariage au restaurant. Pendant leur trajet, tous deux évoquent leur(s) Algérie(s) : Amal, à travers la perte de ses illusions, Samir par la nécessité de s'en accommoder. Au même moment Fahim, leur fils, et ses deux amis, Feriel et Réda, errent dans une Alger qui se referme peu à peu sur elle-même.

Sofia Djama Bendjebbar - Réalisation

La Clémence de la jungle

Une guerre floue où il est plus difficile de distinguer les ennemis des alliés. Sergent Xavier, un héros de guerre rwandais et Faustin, un jeune soldat inexpérimenté, perdent leur bataillon et se retrouvent seuls dans la plus vaste, la plus dense et la plus hostile jungle du continent africain…

Joel Karekezi - Réalisation

Elonga

Junior, un préadolescent doué de sagacité, reçoit de sa mère moribonde le "kinkoko", objet magique qui assure à son possesseur l’opulence matérielle. Il promet de le garder précieusement. Après de nombreuses tentatives d’usurpation, des ravisseurs louent les services de Rosie, jeune femme accorte et délurée, pour se rapprocher du petit…

Liesbeth Mabiala - Réalisation